• Noémie

    Noémie


  • Commentaires

    1
    Macchia Marine
    Mardi 15 Mai à 14:57

     

    Plan de rédaction :

     

    « Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots »

    Identité : M

    jeunesse, femme

    L’apparence/œil, regard

    (le monde) compte à rebours (20-10-8-2)

    « Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots »

    la pression de la société

    journal sur le front = bandana = guerrière

    la révolte

    engloutie par les nouvelles, par le journal, l’actualité, les dérives de notre société contemporaine

    (œil, regard)

    « Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots »

    (œil, regard)

    Noyée par un flot d’informations

    la violence, guerre

    justice

    M = monde

    « Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots »

    2
    dominique
    Lundi 21 Mai à 16:27

    Bonjour Marine,

    Merci pour ton texte, étrange et intéressant.

    La forme me plaît bien, la répétition de "Bonjour, c'est nous les fainéants de cheminots".

    Tu peux peut-être partir plus dans l'imaginaire, t'appuyer sur l'image, mais pas pour commenter, pour partir vers l'histoire de ce personnage.

    Quel rapport avec les cheminots ?

    Tu peux aller vers une forme franchement poétique, te laisser aller à des phrases coupées, déchirées.

    J'attends la suite pour comprendre vers quelle forme tu vas pour te faire d'autres retours.

    Bon courage,

    Dominique

     

      • Macchia Marine
        Mardi 22 Mai à 14:59

         

        Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots !

        Obscurci esprit.

        Nourrie de rancœur à l’infini,

        Je suis alourdie.

        Outrancier yeux ébahis

        Urgeant peuple à la vision jolie, du sang

        Rayonnant rouge rubis.

         

        Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots !

        Femme froissée,

        Amoureuse du juste et

        Intrépide, insensible mais

        Noyée.

        Encombrée d’une pression inutile,

        A

        N

        Tic,

        S

         

        Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots !

        C

        H

        E

        M

        I

        N

        O

        Tac.

        Soudain...

         

        Boum.

         

        ...Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots !

         

        Pas encore terminé :)

    3
    dominique
    Lundi 28 Mai à 19:22

    Bonjour Marine,

    Merci pour ton texte, c'est très déroutant, intrigant, j'aime beaucoup. Ça me fait penser à un auteur que tu connais peut-être, si ce n'est pas le cas découvre-le, ça te plaira je crois, c'est Daniel Biga...

    Tu indiques que ce n'est pas fini, je ne peux pas t'aider beaucoup, tu as le matériau de départ pour avancer dans l'écriture. Ne perds pas ce que tu as trouvé, le ton décalé, l'humour, la parodie, les lettres majuscules disposées horizontalement, les "tac" et les "boum"...

    Je ne sais pas ce que tu imagines dans la progression de ton poème, si tu veux amplifier le début ou rajouter des choses à la fin, mais tel qu'il est maintenant, j'ai l'impression que l'amenuisement des vers jusqu'à Boum, puis la reprise de "c'est nous..." est une fin intéressante... Mais bon, j'attends de découvrir ce que tu auras écrit.

    Bon courage pour la fin, merci encore,

    Dominique

    4
    Macchia Marine
    Mardi 29 Mai à 15:00

     

    Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots !

    Obscurci esprit.

    Nourrie de rancœur à l’infini,

    Je suis alourdie.

    Outranciers yeux ébahis

    Urgeant peuple à la vision jolie, du sang

    Rayonnant rouge rubis.

     

    Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots !

    Femme froissée,

    Amoureuse du juste et

    Intrépide, insensible mais

    Noyée.

    Écrasée, pression frénétique.

    Accrochée, à l’esthétique.

    Notez la critique.

    - Tic,

    Soufflons sur la vie, bougie.

     

    Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots !

    Coupez court au discourt

    Hargneusement vide.

    Esprit perturbé.

    Ma bouche prisonnière

    Incante un chant maudit :

    Nuisance sonore influencée.

    Opulente contrainte ?

    - Tac.

    Soudain...

     

    Boum.

     

    ...Bonjour, c’est nous les fainéants de cheminots !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :