• Harifani

    Harifani


  • Commentaires

    1
    chewbi
    Mardi 15 Mai à 16:04

    Moi femme de Narcisse, femme des Dieux

    amis fidèle ô toi gorgone cruelle

    Moi reine des cieux

    amante du poisson Dieu

    créatrice de tornade ô toi déesse cruelle

    il ne faut jamais me regarder dans les yeux

    doté d'une beauté inhabituelle

    ô moi grande souveraine, ô moi votre plus grand être spirituel

    2
    dominique
    Lundi 21 Mai à 14:00

    Bonjour Chewbi,

    C'est un beau texte et un bon début. Personnellement, je réfléchirais aux répétitions mais c'est une question de goût.

    Ce serait bien que tu poursuives dans le même esprit sur quelques vers encore.

    Ensuite, je te propose d'écrire un texte dans un autre esprit (ou pas, à toi de voir) sur une autre facette de ton personnage : non pas l'étrangeté et la grandeur, mais l'espièglerie, la drôlerie et la joie (dans un des exercices, Arifani s'était écriée : "Youpi !")

    Bravo , merci et bonne continuation,

    Dominique

      • chewbi
        Mardi 22 Mai à 15:55

        Moi femme de Narcisse, femme des Dieux

        Amie fidèle ô toi gorgone cruelle

        Moi reine des cieux

        amante du poisson Dieu

        créatrice de tornades ô toi déesse sensuelle

        ne me regardez jamais dans les yeux

        sous peine de fondre sous mon soleil radieux

        dotée d'une beauté inhabituelle

        ô moi grande souveraine, ô moi votre plus grand être spirituel

        le regard vicieux

        sur notre amour fusionnel

        sur un déchainement irrationnel

        ô vous mes sœurs jumelles

        il me faut vous dire adieu

      • chewbi
        Mardi 22 Mai à 22:20

        Elle a l'habitude 

        d'être contente 

        c'est de sa vie la ligne constante 

        Elle a l'habitude 

        D'aimer le rose le bleu et l'eau 

        de tout voir du coté le plus beau 

        d'être le genre de personne qui sourit 

        même si le mensonge fait partie de sa vie  

        Elle a l'habitude 

        de rire pour les choses les plus futiles 

        Rien avec elle n'est inutile 

        Elle a l'habitude 

        de sautiller 

        de danser 

        de chanter 

        de briller 

        d'aimer 

        tout simplement de respirer 

    3
    dominique
    Lundi 28 Mai à 16:19

    Bonjour Chewbi,

    merci pour tes deux textes très beaux. 

    Je ne vois pas ce que je pourrais te proposer de plus pour alimenter ton écriture dans le cadre de ce projet (très limité dans le temps) Il s'agit donc maintenant de finaliser ce que tu as écrit.

    Ce qui serait formidable, je crois, ce serait de tisser tes deux textes pour en faire un seul texte. Il y a peut-être des pistes dans leur découpage, en essayant de bâtir une structure alternant couplet et refrain (dans le premier texte : "moi, ...." et "elle a l'habitude..." dans le deuxième, en multipliant ces formules magiques en alternance)

    C'est une proposition, j'espère que ça te donnera des idées (et pourquoi pas d'autres idées...)

    Merci encore et très bon courage pour la fin,

    Dominique

    4
    chewbi
    Mardi 29 Mai à 14:48

    la mise en page n'est pas tout à fait comme je le voulais, j'en suis désolé

     

    5
    chewbi
    Mardi 29 Mai à 15:32

    Moi femme de Narcisse, femme des Dieux

    (elle avait l'habitude d'être contente )

    Amie fidèle ô toi gorgone cruelle

    (elle avait l'habitude d'aimer le rose le bleu et l'eau)

    Moi reine des cieux amante du poisson Dieu

    (elle avait l'habitude de tout voir du coté le plus beau )

    Créatrice de tornades ô toi déesse sensuelle

    (elle avait l'habitude d'être le genre de personne qui sourit )

    Ne me regardez jamais dans les yeux

    (elle avait l'habitude que le mensonge fasse partit de sa vie )

    Sous peine de fondre sous mon soleil radieux

    (elle avait l'habitude de rire pour les choses les plus futiles)

    Dotée d'une beauté inhabituelle

    (elle avait l'habitude de briller )

    Ô moi grande souveraine, ô moi votre plus grand être spirituel

    (elle avait l'habitude de chanter)

    Le regard vicieux sur notre amour fusionnel

    (elle avait l'habitude d'aimer)

    Sur un déchainement irrationnel

    (elle avait l'habitude de sautiller)

    ô vous mes sœurs jumelles il me faut vous dire adieu

    ( elle avait tout simplement l'habitude de respirer)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :