• Dayina

    Dayina


  • Commentaires

    1
    FARINA Jessica
    Mardi 15 Mai à 14:57

     

    Le rêve ou plutôt mon imagination ? Aucune inscription n’est donnée mais des fils sortent de ma tête, ils sont la continuité de mes cheveux puis il y a ces boutons noirs qui attirent l’attention sur mes fils ce qui renvoie à la couture, quelque chose que j’apprécie ou bien à mes neurones analysant mes pensées. J’ai la tête de quelqu’un de surpris, c’est pour ça que mes cheveux se dressent et mes fils sortent de ma tête.

     

    Le noir et le blanc, mes pensées sont faites de ces couleurs tout comme l’hiver. Cet hiver on voit des arbres noirs dans la neige blanche, secs dans la neige humide, au chaud dans la neige froide. C’est exactement ce qu’il se passe dans ma tête avec mes neurones et

     

    2
    dominique
    Lundi 21 Mai à 16:19

    Bonjour Jessica,

    Merci pour ton texte.

    Il est pour le moment un commentaire de l'image de Dayina. Il faudrait que tu développes ce que tu esquisses et te lance dans l'imaginaire pour imaginer une vie possible de ce personnage.

    Les points que tu peux développer entre autres :

    la couture ? (imagine un rapport vital à ça, sinon c'est anecdotique)

    les neurones et le cerveau

    surprise (pourquoi, où, quand, comment...?)

    L'hiver et l'arbre (développe...)

    Pourquoi un portable ?

    J'espère que ça te donnera des idées.

    Bon courage,

    Dominique

      • Jessica
        Mardi 22 Mai à 15:00

        (non terminé)

        Tout est fait à partir de noir et de blanc

        Les chemins sont des fils que le destin a crée

        C’est ainsi qu’il s’est trouvé une passion pour la couture

        Et a cousu des boutons avec ces fils tel des évènements sur une route

        Il a donc crée un jeu :

         

        Ces chemins sont faits pour être pris

        Un choix devra être fait lorsqu’il y aura deux chemins

        La décision sera la clef de l’avancée vers un chemin

        Il pourra se croiser avec un autre et communiquer

        Un jour on y observera de la pluie, la tempête ou le déluge

        Un autre, le soleil, la chaleur ou la canicule.

         

        Tout est tissé

        Tout est lié

        Tout est connecté

        Tout est prévu,

        Pour arriver

         

        Changer est un danger

        La vie n’est pas dure,

        La mort est juste sa suite

        Et le destin est l’auteur de ces chemins

    3
    dominique
    Lundi 28 Mai à 19:11

    Bonjour Jessica,

    Merci pour ton beau texte.

    Tu indiques qu'il n'est pas terminé, tu as donc des idées en tête et je ne voudrais pas les empêcher ou les influencer.

    J'aime beaucoup les deux derniers paragraphes. Tu peux je crois améliorer le début. Il me semble que tu souhaites un contraste entre ces deux parties de ton poème. Demande-toi quel serait la forme qui accentuerait ce contraste (et si c'était une forme poétique mais en prose, avec des phrases longues et liées ?) (ou autre chose) (ou alors il n'y a pas volonté de contraste, auquel cas il te faut peut-être faire que le début ressemble plus à le fin, rien que par la disposition :

    "Tout est fait

    à partir

    de noir

    et de blanc..."

    Une remarque : j'aime beaucoup les répétitions, mais ce doit être senti comme des choix et pas des maladresses. Des "chemins", il y en a trop ou pas assez...

    Merci encore et bon courage pour la fin,

    Dominique

      • Jessica
        Mardi 29 Mai à 15:01

        La Connexion

         

        Tout est fait à partir de noir et de blanc

        Les chemins sont les fils du destin

        Et celui-ci s’est trouvé une passion pour la couture

        Il a cousu des boutons sur ces fils tel des évènements sur une route

        Puis a donc crée un jeu :

         

        Ces chemins sont faits pour être pris

        Un choix devra être fait

        La décision sera la clef de l’avancée

        Il y aura des croisements afin de communiquer

        Ou bien de compliquer

        Tout comme le temps imprévisible

        Un jour on observera de la pluie, la tempête ou le déluge

        Un autre, le soleil, la chaleur ou la canicule.

         

        Tout est lié

        Tout est tissé

        Tout est connecté

        Tout est prévu,

        Pour arriver

         

        Changer est un danger

        La vie n’est pas dure,

        La mort est juste sa suite

        Et le destin est l’auteur de ces chemins.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :